Actualités

Ameliorer ses audits qualité internes

Publiée le 20 Janvier 2012

Thème : Marché


L’audit qualité interne est un des outils clé de la  démarche qualité . D’abord parce qu’il rend acteur  tous les collaborateurs de l’entreprise, ensuite parce qu’il permet  de  valider l’application  et l’efficacité du système qualité défini. Et surtout de progresser en permanence.
La mise en place des  audits qualité  internes restent  pourtant parfois   une simple réponse aux exigences de la norme ISO 9001, un exercice de controle plus qu’une réelle dynamique de progrès continu

Voici 7 conseils pour garantir une efficacité maximale à vos audits internes qualité..

1- Planifier trois types d’audits
Réaliser des audits processus est "à la mode".. Pourtant, il peut être judicieux de les compléter par des audits procédures et des audits à thèmes.
Les audits procédures zooment sur un standard qualité donné. Il en  garantit son application et sa pertinence.. Nous sommes ici dans  le domaine du SDCA ( Standardiser- Mettre en oeuvre- Vérifier- Corriger). L’audit de poste en  est une variante ..
Ces audits ,appellés aussi audit de conformité’ ont été oublié un peu ces derniers temps au profit des audits processus plus globaux.
Chaque poste critique, chaque procédure clé devrait être audité à minima 1 à 2 fois par an

Les audits produits sont également incontournables. Ils permettent audelà des constats,  de créer un indicateur clé pour l’entreprise (sur la base d’un démérité éventuellement)

Ces deux audits complétent bien l’audit processus qui vérifie la mise en oeuvre du PDCA au sein des activités clés de l’entreprise.

Aujoutons aussi , les audits à theme qui peuvent en plus valider la conformité à  une exigence définie du référentiel qualité choisi ..

Pour être performant, le planning d’audit interne permet d’analyser objectivement le système qualité globalement, par activité , de manière transversale et par poste..

2- Revoir sa procédure d’audits internes
Le lean peut se mettre en oeuvre dans l’organisation des audits internes... faire plus simple et plus efficace..
On peut par exemple faciliter la vie des auditeurs en mettant à disposition des grilles d’audits prédéfinies..,  en utilisant les questionnaires pour rédiger son rapport ,  en préférant un tableau excel de synthèse  pour le plan d’action à des fiches d’actions correctives plus lourdes à gérer etc..

3-Rechercher la double conformité résultats/moyens
Les audits  qualité permettent cet exercice : vérifier l’application des dispositions prévues et en valider l’efficacité..IL sattache à étudier les documents du système qualité, les objectifs fixés et à analyser les résultats..

4-Travailler sur le terrain , en s’appuyant sur des preuves 
Si une partie de la préparation des audits se fait en amont, "hors site", les interviews et observations permettent de travailler sur des constats factuels.. L’auditeur se doit de demander des preuves (et pas une seule!)  sur ce qui est fait le jour de l’audit et sur ce qui a été fait précédemment...Il prend des exemples au hasard et travaille à vérifier la cohérence de toutes les données recueillies

5- Focaliser sur l’important
L’auditeur n’est pas là pour "chipoter" sur des points de détail  . Sa valeur ajoutée est de faire ressortir des axes de progrès clés. Il se doit donc de savoir formuler les conséquences  et /ou risques des écarts constatés pour démontrer  aux audités l’importance de réagir dans des délais adaptés.. Son obsession est de garantir , en paralèlle, la conformité des produits, la satisfaction des clients., la rentabilité de l’entreprise...

6-Etre exigeant sur le suivi
Faire un constat ne suffit pas. C’est "l’après visite" qui va conditionner l’amélioration continue liée aux audits qualité internes..
Ainsi, à l’issue des rapports chaque écart constaté fait l’objet d’actions curatives , correctives et/ou préventives. IL faut s’atteler à rechercher sans relache les causes racines des non confomités et d’engager les solutions pertinentes dont l’efficacité sera vérifiée à chaud et à froid. Un travail méthodique qui peut demander parfois un complément d’audit pour bien partir d’un état des lieux plus précis

7-Savoir valoriser les résultats obtenus
Pour faire adhérer chacun à la démarche d’audits qualité internes,  de convaincre les managers et chaque collaborateur de l’intéret des audits, il est important de démontrer factuellement les progrès obtenus, au travers d’indicateurs bien choisis.. Un bilan annuel présenté en revue de direction peut comprendre par exemple  les non conformités qui ont pu disparaitre défintivement, les risques maitrisés, il peut inclure aussi les résultats par activité ou par  theme étudié...

Usons , abusons des audits qualité interne pour construire, consolider un système qualité performant et partagé !

Source : http://www.cegos.fr/formation-qualite-sante-securite-environnement/t-031.htm

Haut de page